02 57 54 54 48
 

Caen Hypnose

HYPNOSE

La coupe du monde : Droit au but.

En ces périodes de coupe du monde de football, j’ai envie de partager une autre vision de l’hypnose, du football et du coaching. Il est extraordinaire de constater l’énergie déployée par les fans du foot. Ils sont prêts à tout pour pouvoir suivre leurs matchs favoris. Souvent, leur excès d’enthousiasme permettrait de se demander si leurs vies ne dépendent pas du score final de leur équipe préférée. C’est parfois un prétexte à toutes les formes de débordement.

Le football soulève des passions, parfois saines, parfois tragiques. Il occupe les foules. Les supporters sont pour la plupart sous hypnose. Ils se coupent pour un temps de leur état de conscience ordinaire pour se trouver totalement absorbé par le match en cours. Ils ont une connaissance extraordinaire de tout ce qui touche au domaine du foot : le nom des joueurs, le numéro sur le maillot, ils connaissent leur parcours, où ils ont joué, les buts qu’ils ont marqués, ils connaissent les scores, les équipes, les classements et un nombre impressionnant de détails. Tous ces éléments ont été acquis avec facilité, tout simplement parce qu’ils utilisent leur potentiel et leurs facultés décuplées par cet état de transe induit par la passion qui les anime.

Ces manifestations relayées avec force par les médias de masse engendrent un engouement systématique et généralisé. Dans ces états modifiés de conscience, les supporters sont extrêmement perméables à la suggestion. Bon nombre de dirigeants  sont bien entendu friands de ces périodes où ils détiennent le pouvoir de faire passer leurs messages, lois, amendements... « Donnez-leur du pain et des jeux » et pendant ce temps, faites ce que bon vous semble. Le sport est très sain, c’est un merveilleux moyen de produire des endorphines, de lutter contre la déprime, d’améliorer ses performances physiques et psychiques. Le sport fait appel à l’hypnose aussi lors de sa pratique, que le pratiquant en ait conscience ou non. Tout sportif quand il atteint un haut niveau de compétence, relayé par des automatismes, fait appel à son inconscient qui prend le relais, c’est alors que la pratique devient plus rapide, plus fluide et plus aisée. Le sport pratiqué derrière l’écran de télé, est moins vertueux. Il permet de distraire l’attention, de mettre son cerveau en mode pause, de prendre plaisir à oublier les réalités du monde qui nous entoure. C’est alors la porte ouverte à laisser l’inconscient se nourrir d’informations sciemment induite de manière visuelle, et auditive sans que le moi rationnel n’y puisse rien faire.

Nous vivons dans un monde constitué d’énergie. La vision la plus avancée de la physique identifie et permet de mettre en évidence les liens énergétiques qui unissent tous les êtres, la matière et l’univers. Chaque pensée crée son propre résultat. Le cerveau est un émetteur récepteur. Nous pouvons l’utiliser de manière à développer, à créer, à réaliser des buts. Nous avons tous une habileté à répondre aux situations qui nous sont présentées pour mieux avancer dans notre vie et contribuer pour voir le monde se libérer des difficultés sérieuses dans lequel il est engagé. Nous avons en ce moment, l’occasion de voir le monde évoluer à une vitesse vertigineuse. Heureusement, le monde s’éveille, ceci grâce aux êtres qui s’éveillent. Il y a urgence, ça chauffe ! Nous sommes tous responsable de créer un monde juste, un monde où la bienveillance et l’amour se déploie. Une coupe du monde de football comme tout évènement de grande ampleur touche une grande partie de la population et au niveau émotionnel, impacte l’ensemble du monde. C’est une forme d’égrégore, une masse énergétique, qui est produite à partir d’énergies individuelles cumulées. Ces énergies sont dues à l’engouement suscité d’une part par la communication intensive qui fait d’un simple évènement sportif un évènement majeur et d’autre part par des talents sportifs hors du commun qui suscitent des passions. Cette énergie a un impact sur l’ensemble du monde et de ses habitants.

J’ai lu récemment un ebook : Ami, l’enfant des étoiles, il est composé de trois tomes que vous pouvez trouver et télécharger gratuitement sur internet. Il est présenté comme un conte. Les contes sont bien souvent porteurs de grandes sagesses, de vérités, de métaphores, d’allégories. Ce livre exprime le fait que nous vivons actuellement dans un monde non civilisé. Il n’y a pas besoin de preuves pour le démontrer. Les livre d’histoires sont remplis de récits plus horribles les uns que les autres et le monde vit actuellement un grand stress. Ami précise et démontre également qu’il est impossible d’être intelligent et méchant à la fois. Une personne intelligente ne peut exprimer que des intentions justes et altruistes. Elle sait nécessairement que ce qu’elle sème, elle le récoltera. Malgré tout pour les plus sceptiques et pour éviter toute discussion stérile, j’aime beaucoup la phrase à la fin du livre de Richard Bach : Illusions, le messie récalcitrant où l’auteur termine le livre par « tout ceci pourrait être faux ».  Comment éveiller le monde à sa véritable nature ? Comment mettre fin à toutes ces souffrances, à la sauvagerie, aux guerres et aux maladies sur cette terre ? Le moyen le plus sûr et le plus rapide est de commencer par un travail sur soi. Personne ne peut prétendre changer quelqu’un d’autre. Vous pouvez emmener le cheval à la source mais vous ne pouvez pas boire pour lui.

Dans les états de consciences dits de « transe » que l’hypnose permet d’atteindre, le conscient et l’inconscient se détachent subtilement pour laisser la place à un monde intérieur riche et puissant. Nous pouvons faire émerger le meilleur de nous même pour aller plus loin dans sa vie. Dégager les structures liées au passé, mettre de l’ordre en soi pour se permettre de trouver de nouvelles ressources. Nous sommes des êtres humains et non des « faires » humains. Pour se retrouver, il est bien sur nécessaire de faire des pauses dans le mode « faire » pour s’accorder des instants dans le mode « être ». Ce monde aime à faire oublier ces facultés innées que nous avons. Des êtres libres et conscients ne sont pas gouvernables facilement. Les êtres libres sont encore combattus dans le monde actuel. Un monde où les termes « interdit » et « obligatoire » prennent le pas sur le bon sens ou la raison. Pour retrouver sa pleine lucidité, il y a un effort à faire, un exercice de musculation de la conscience. Il passe en priorité par la méditation.

Des articles et publications prônent la pratique de la méditation dès l’école primaire. Attention,  ce n’est pas fait pour que l’enseignant ait la paix, c’est bien sûr avant tout pour que les élèves vivent la paix en eux et puissent l’exprimer autour d’eux et entre eux. C’est un exercice très sain également pour retrouver son propre potentiel. Combien de chefs d’entreprises ou de salariés zélés se retrouvent en burnout ? La France a, semble-t-il, le triste record, « la palme » de la consommation d’anti-dépresseurs ! Est-il normal d’en arriver à abrutir le cerveau par des moyens chimiques pour supporter la pression infligée par la vie dans ce monde, ou par le monde dans cette vie… ?

Bien sur toute vérité dérange, combien ce sont fait crucifier pour avoir osé contredire le système en place. Copernic a préféré attendre de se trouver sur son lit de mort pour transmettre sa vérité à un de ses élèves. En révélant que la terre pourrait être ronde, il remettait en cause la crédibilité de l’Eglise catholique romaine qui avait toujours prétendu qu’elle était plate. Giordano Bruno qui a défendu la théorie de Copernic à l’issue de huit ans de procès a été brulé en place publique pour hérésie. Alors dire que le football est bon ou mauvais n’est pas le propos. Cependant de pouvoir observer avec un peu de hauteur et avec lucidité la manière dont il est « servi » à ses fans est important. Les médias qui diffusent et retransmettent les matchs sont en position d’influence. Pour trouver un monde juste et en paix, il est urgent de sortir d’une certaine forme d’hypnose. Il y a bien dans ce monde trois sortes d’hypnose, le spectacle où la couleur est annoncée. L’hypnotiseur prend une posture de star pour induire des effets spectaculaires sur une partie des participants les plus suggestibles. L’hypnose du monde, les médias maintiennent le monde sous hypnose, rares sont ceux qui souhaitent éveiller le public qu’ils ont pu captiver. Les médias sont la première source de manipulation et pratiquent en permanence une hypnose de masse. Ils servent dans les journaux télévisés les « mauvaises nouvelles » font descendre l’énergie et passent quelques pages de publicité absorbées avec avidité à l’insu du rationnel. Enfin, il y a l’hypnose en cabinet où la personne se met en hypnose parce qu’elle le souhaite et uniquement parce qu’elle en fait la demande en conscience et dans un but déterminé.

En séance d’hypnose, l’hypnotisé ne dort pas, il accède à ses propres ressources. Ce type d’hypnose est un voyage d’éveil à soi même qui permet de sortir des conditionnements, d’accélérer son propre potentiel de guérison dans tous les domaines. Nous avons tous des ressources disponibles, il suffit de s’autoriser à les susciter. L’hypnose est un moyen sérieux d’aller vers sa propre évolution en s’amusant. C’est un jeu entre enfants de 5 ans, le guide et le guidé. Ce potentiel est disponible en soi. Il a parfois été oublié. Un enfant jusqu’à l’âge de raison est en autohypnose en permanence : c’est la raison pour laquelle il se développe si vite. Les neurosciences le démontrent, le jeu des neurones miroirs permet l’apprentissage. Puis les adultes commencent à formater le jeune enfant, il abandonne alors peu à peu son cerveau droit, siège de la créativité pour aller utiliser majoritairement son cerveau gauche, siège de la rationalité. Il se coupe de ses émotions, il rentre dans le cadre imposé. Il n’a plus le droit de se mettre en colère, pas le droit de pleurer ni de rire. Il met son costume d’adulte, comme l’exprime Antoine de Saint Exupéry dans son livre le petit prince « Je suis un homme sérieux » c’est alors que commencent les ennuis. Ce qui ne s’exprime pas s’imprime, le mental se congestionne, le corps se tend jusqu’à parfois « tomber » malade…

Il est reconnu que plus de 75 pour cent les visites chez le médecin ont une cause émotionnelle. C’est ce qui s’appelle la somatisation. Quand les émotions ne sont pas exprimées, le corps se trouve mis en stress, il est sous pression. De la pression à la dépression il n’y a qu’un pas. Il est alors urgent de réenchanter la vie. De permettre à sa propre créativité de s’exprimer, de retrouver le chemin vers soi. Le bonheur ne se trouve pas à l’extérieur de soi. Il n’y a pas de chemin vers le bonheur. Le bonheur, c’est le chemin. Quelques séances d’hypnose peuvent permettre de se ressourcer, quelle que soit la raison d’un mal être ou d’un manque. Et bonne nouvelle, pour faire de l’hypnose, il n’y a pas besoin que ça aille mal. L’hypnose est aussi un superbe levier pour exprimer son meilleur potentiel. Vous pouvez choisir de faire de l’hypnose simplement pour accroitre vos capacités plus rapidement. C’est un excellent outil pour faire d’un sport un plaisir,  de pouvoir courir plus vite en forçant moins ou d’améliorer son aptitude à conduire ou à réussir son permis de conduire ou encore tant d’autres choses...


Articles similaires

Derniers articles

DÉROULEMENT D’UNE SÉANCE :

Une première prise de contact téléphonique permet de s’assurer de vos besoins et motivations afin d’assurer une collaboration harmonieuse et efficace

Je vous reçois ensuite lors d’une première séance. Nous pourrons à ce moment là approfondir nos échanges concernant la problématique qui est la votre

Hypnopraticien, je vous reçois en séances individuelles et personnalisées pour vous aider à vous libérer de problématiques émotionnelles, physiologiques et comportementales.

Je serai heureux de vous renseigner par e-mail ou téléphone (rubrique contact)

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été proposé par l'ECH

Connexion